Article
0 comment

Plus Présent dans le Corps

Comme certains d’entre vous le savent déjà, après Noël j’ai voyagé en Equateur. Au cours de la première semaine, mon partenaire et moi avons découvert la route des volcans, marché sur le Chimborazo et le Cotopaxi et visité quelques villes. Ensuite, nous avons rejoint un groupe et nous avons volé à l’intérieur de la forêt amazonienne où nous avons passé près de 2 semaines immergés dans le vert!
Notre objectif était d’être plus en contact avec le poumon de notre planète, avec ses habitants et avec son énergie afin de mieux percevoir l’importance de sa protection.

Cela a été une expérience incroyable! Nous avons découvert que la forêt amazonienne n’est pas seulement le poumon de cette planète. C’est aussi l’un de ses coeurs.

Voyager dans la nature sauvage n’est pas confortable: il pleut, les sentiers sont super boueux, les insectes s’invitent dans tes bagages, tu dors sur un minuscule matelas et rien, je dis bien rien, peut arrêter les moustiques …. Et bien sûr, tu transpires. Beaucoup.
Alors qu’est-ce qui il y a de si incroyable?
Premièrement, observer une nature riche et fantastique: les arbres, 3 mille types de vert différent, les animaux sauvages, l’énergie de la terre.
Deuxièmement, être inspiré par une culture différente où les gens commencent la journée vers 4 heures du matin en buvant du thé et en partageant leurs rêves afin de déterminer les activités de la journée ou les sujets à discuter dans la communauté.
Troisièmement, ne pas réagir contre le manque de confort.

La combinaison de ces 3 éléments m’a permis d’avoir un esprit plus calme. De me sentir plus ancrée. De me sentir reconnaissante comme un enfant le jour de Noël pour avoir à disposition une douche et du café le matin. De me sentir bien malgré les piqûres des moustiques. De me sentir en contact avec la nature. Et en même temps en contact avec moi-même.

Cette expérience d’être connecté a été partagée par tous les participants hétérogènes de notre groupe, associée à un fort sentiment d’amour pour la vie.

Normalement, nous n’éprouvons pas ce genre d’amour parce que nous accordons trop d’attention à ce qui pourrait être différent en termes de qualité et de quantité. Nous sommes occupés avec différentes craintes de perdre les gens, le travail ou des choses matérielles. Nous nous retrouvons ainsi déconnectés de notre corps, d’autres personnes et bien sûr aussi de la Nature. À cause de cela, nous éprouvons le fort besoin de posséder plus de choses pour compenser les insatisfactions et les peurs. Cela nous pousse dans la roue du hamster qui nous amène à consommer davantage.

Nourrir ton aptitude à être plus présent dans le corps est le meilleur moyen de renforcer ton sentiment de satisfaction et de reconnaissance d’être vivant.
Ma suggestion est de prendre un peu de temps au cours de ta vie quotidienne pour observer un arbre, un oiseau, un chat évoluant à l’extérieur de sa maison, une fleur, le lac, la rivière …
Respire et détends-toi, n’écoute pas les pensées dans ta tête mais plutôt concentre-toi sur les sensations de ton corps.
Respire un peu plus profondément et laisse aller un peu plus.

Ainsi tu peux te syntoniser à la beauté, à la vivacité et à l’énergie de ce qui t’entoure. Il s’agit aussi de nos compagnons de voyage sur cette planète!

Photo de Massimo Martino

Article
0 comment

Être plus heureuse avec qui je suis

« Depuis que je vais chez Michelle et que j’expérimente la méthode Grinberg, j’ai appris à quel point j’essais de tout contrôler autour de moi. Notre objectif a été alors de m’aider à relâcher le « contrôleur » et à accepter la douleur liée à cela. Michelle m’a aidé à développer ma relation avec ma mère où nous sommes toutes les deux heureuses et capables de nous respecter dans nos choix et nos modes de vie. Je suis aussi plus capable de me respecter et de respecter mes émotions. Je suis très reconnaissante pour la relation avec Michelle: elle a pu m’aider à surmonter mes insécurités et à être plus heureuse avec qui je suis.
J’aime nos combats, j’aime notre rire ensemble. Je ne me suis jamais senti plus libre que dans mes séances avec Michelle et, le plus important, je peux sentir un changement à l’intérieur de moi. » Eva, psychologue.

Article
0 comment

Tes réalisations de cette année

Noël approche… Encore une fois 🙂 
Même si tu ne te sens pas connecté à cette fête, il est assez difficile de l’ignorer. Alors pourquoi pas utiliser cette période de l’année pour entraîner notre capacité de prêter attention?
La période des vacances de fin d’année correspond à un moment spécial dans cette partie du monde: le 21 décembre est le jour le plus court de l’année, le solstice d’hiver. Après cela, les jours s’allongent. L’hiver atteint son maximum. Une nouvelle période, une nouvelle année est sur le point de commencer! Une façon de se préparer, avant de se concentrer sur les Résolutions du Nouvel An et sur comment les garder 😉, est de reconnaître ce qui a été accompli cette année.

[Read more]

Article
0 comment

Le Journal de la Sincérité

Dans l’article précédent, nous avons parlé de l’importance d’être sincère et d’un outil, le journal de la sincérité 🙂
Mais comment ça marche, exactement, un journal de la sincérité? S’agit-il de dire toujours ce que nous ressentons ou ce que nous pensons être la vérité? Devons-nous «l’imposer» à nos amis, à notre famille et à nos collègues, malgré les conventions sociales et le risque de blesser les autres?
Non! Concentrons nous sur la personne la plus proche de nous: nous-mêmes!
[Read more]

Article
0 comment

La question de la Sincérité

Il y a quelques semaines, j’ai trouvé un article intéressant sur le «journal de la sincérité» que l’écrivaine Judi Ketteler (*) était en train de tenir depuis les 7 derniers mois. Dans l’article, elle décrivait combien il était difficile de garder son intention de dire la vérité: répondre à des questions sur la mort à sa fille de 6 ans, exposer la frustration ou l’insatisfaction dans des relations, ou risquer de blesser les sentiments des gens.
Je me suis sentie très proche de son défi car je pratique le « dire la vérité » … surtout à moi-même 🙂
Même si le sujet ne m’était pas nouveau, son article a nourrit ma propre réflexion sur nos peurs : la peur de blesser les autres et ainsi de risquer de les perdre. [Read more]

Article
0 comment

Affronter tes peurs

Es-tu habitué à rencontrer régulièrement tes peurs? Ou organises-tu ta vie afin de ne jamais ressentir de la peur?
Si tu aimes le concept – et la pratique – de «sortir de la zone de confort», tu sais déjà que, parfois, nous pouvons nous retrouver en situation d’insécurité. Dans ces moments, notre esprit peut produire des milliers de très bonnes justifications, rationnelles et confortables, pour NE PAS sortir de notre zone de confort.

[Read more]