Article
0 comment

Du devoir au plaisir

As-tu déjà fait l’expérience que certaines tâches deviennent, après un certain temps, des obligations, bien que tu les ait entreprises avec plaisir ? Comment se fait-il que tu puisses commencer quelque chose de plein cœur et finir par être stressé et agacé ?

Dessinons une ligne imaginaire où « obligations et devoirs » sont à une extrémité et « plaisirs et réalisations » à l’autre extrémité. Notre perception se déplace sur cette ligne : lorsqu’elle s’approche du côté  » obligations et devoirs « , très souvent les répétitions sont en train de gâcher notre expérience.

Quand quelque chose est répétitif, nous avons tendance à y prêter de moins en moins attention : nous savons déjà ce que nous avons à faire et comment la situation est. Il n’y a plus de nouveauté, ni d’inspiration, ni de fraicheur. Notre cerveau prend alors des raccourcis et passe de « c’est ce que je désire faire » à « c’est ce que je dois faire ».

« C’est ce que je désire faire » est lié au côté « plaisir et réalisations » de la ligne. Cela nous donne de la joie, de la motivation, des défis. Nous pouvons éprouver le plaisir d’apprendre quelque chose de nouveau ou d’apprendre à connaître de nouvelles personnes. Ou nous pouvons faire l’expérience de l’importance de prendre soin de soi-même, d’une autre personne, d’un animal ou aussi d’un projet. Ici, la motivation est au centre de l’action.
« C’est ce que je dois faire » est beaucoup plus factuel, sec et détaché. Il nous permet de fonctionner sans se poser de questions ou avoir besoin de notre motivation. Ici, c’est le devoir qui est au centre de l’action.

Comment maintenir notre attention en mouvement sur cette ligne imaginaire et ne pas la blocker du côté des « devoirs » ?
La première étape est de faire attention à garder le corps ouvert, oxygéné et détendu.
Prend soin de ta respiration et de tes mouvements. Entraîne ton corps suffisamment tous les jours, pour avoir assez d’énergie circulant et pour maintenir tes muscles souples.

La deuxième étape consiste à clarifier régulièrement ton intention.
En fait, notre intention change avec le temps : on peut commencer une activité en souhaitant apprendre quelque chose de nouveau et finir par continuer pour les liens sociaux qu’elle nous permet d’entretenir. Ou on peut décider d’aller à la gym parce que l’on veux perdre du poids et puis continuer parce que l’on aime les sensations que l’on éprouve après l’effort physique. Ou on peut être prêt à changer d’emploi, et ensuite décider de rester en raison de la sécurité financière que ce travail nous procure.

Si tu as du mal à garder ton attention sur le côté « plaisir » de la ligne, tu peux t’entraîner avec l’un de ces 3 astuces pour introduire quelques changements dans la routine quotidienne :

  • Modifie ton itinéraire au travail : prend un autre chemin, quitte le tram ou l’autobus un arrêt plus tôt, demande à un collègue de te déposer ;
  • Profite de ton pause déjeuner pour bouger ton corps : marcher, courir ou nager. Déconnecte-toi de ton ordinateur et de ton smartphone.
  • Modifie la disposition de ton bureau : déplace du matériel, change les photos, ajoute des plantes vertes.

Contacte-moi si tu as besoin de soutien pour nourrir ta motivation et ne pas être pris par les obligations !

Dans mon prochain article, nous explorerons comment le language peut nous amener du côté « devoirs » de la ligne 🙂

Photo prise sur Internet

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.